AUCUNE DEMANDE POUR LES ACTIONS, PAS D’OFFRE D’OR

August 5, 2019
par Egon von Greyerz

Dans la mythologie grecque, Apollon accorda  à Cassandre le don de prédire l’avenir, mais lorsqu’elle résista à ses avances, il se vengea en décrétant que personne ne croirait ses prophéties. Certains d’entre nous affirment que les plus grosses bulles de l’histoire économique sont sur le point d’imploser, avec des effets dévastateurs. Mais comme avec Cassandre, plus de 99,9% de la population mondiale n’y croit pas.

Cette fois-ci, nous ne traverserons pas seulement la plus grande destruction de richesse de l’histoire, mais aussi de graves troubles sociaux : chômage de masse, absence de sécurité sociale, absence de retraites, détérioration de l’ordre public, troubles sociaux, guerre civile et conflits géopolitiques.

Je comprends que la plupart des gens préfèrent ignorer ces sombres prédictions. Cela dit, j’espère me tromper et qu’elles ne se réaliseront pas.

Mais comme l’a dit Winston Churchill :

“LA VÉRITÉ EST INCONTESTABLE,
LA MALICE PEUT L’ATTAQUER,
L’IGNORANCE PEUT LA TOURNER EN DÉRISION,
MAIS À LA FIN, ELLE RESTE INCONTESTABLE”

Évidemment, la vérité n’est souvent connue qu’après coup.

J’ai écrit sur Cassandre en juin 2017 et, depuis très longtemps, j’essaie d’alerter sur les risques et les événements qui nous affecteront tous. Nous ne sommes évidemment pas les seuls à nous inquiéter de l’ampleur du problème. Pratiquement tous ceux qui nous suivent ont un point de vue similaire et nous nous adressons donc ici à un public averti. Mais lorsque nous en parlons à la famille, aux amis, aux collèges, etc., ils font généralement preuve de scepticisme.

C’est compréhensible puisque nous sommes confrontés à un événement qui se produit une fois par génération ou une fois tous les cent ans.

Au moment de l’effondrement du marché haussier séculaire et de l’éclatement des bulles d’actifs, le comportement des marchés sera sans précédent. Les investisseurs contasteront qu’il n’y a pas d’acheteurs, et ce à n’importe quel prix. Pour l’or, il n’y aura pas de vendeurs, peu importe le prix :

Actions – Aucune demande
Obligations – Aucune demande
Dérivés – Aucune demande
Or – Aucune offre

Chute des actions

Cela signifie qu’à un moment donné, pendant la période de baisse, les actions chuteront violemment sans qu’aucun acheteur ne se manifeste. Les robots de trading représentent 70-80% des volumes et passeront des ordres de vente massifs, ce qui fera plonger les prix dans un trou noir. Le grand public paniquera et vendra à n’importe quel prix. Mais à cause de l’absence d’acheteurs, il n’y aura pas de marché. Ce manque total de liquidité et d’acheteurs est susceptible de faire chuter les actions de 50% ou plus en quelques jours.

Comme le montre le graphique ci-dessous, nous avons désormais un quadruple sommet, avec un momentum plus faible ou une divergence négative pour chaque sommet. Ceci est extrêmement baissier et risque d’entraîner une chute importante dans les semaines ou les mois à venir. Le marché haussier séculaire des actions arrive à son terme et déclenchera le plus important marché baissier séculaire de l’histoire.

 

 

Implosion des obligations

La même chose se produira sur le marché obligataire. Les investisseurs voudront sortir des obligations d’État ou d’entreprises qui sont peu susceptibles de payer l’intérêt et dont bon nombre feront défaut. Sans acheteurs, le marché obligataire s’effondrera et les taux obligataires monteront à l’infini. Des taux supérieurs à 50% peuvent sembler attrayants, mais sont inutiles si aucun intérêt ni capital n’est versé. Cela créera une panique totale sur les marchés du crédit, alors que la dette mondiale, qui s’élève actuellement à 250 000 milliards $, implosera. Dans le même temps, les banques centrales du monde entier imprimeront des centaines de milliards supplémentaires pour tenter futilement de sauver le système.

La fin du marché des produits dérivés

Le marché des dérivés de 1,5 quadrillion $ achèvera définitivement les marchés financiers. Il s’agit d’un marché totalement fictif qui ne fonctionne que pendant les marchés haussiers, lorsqu’il y a de la liquidité et que les contreparties paient. Lors de l’implosion à venir de la valeur des actifs, il n’y aura ni liquidité ni acheteur de ces dérivés sans valeur, et les contreparties feront défaut. Avec le recul, cette activité incroyablement rentable pour toutes les grandes banques d’investissement s’avèrera frauduleuse, entraînant de graves conséquences pour les gestionnaires et régulateurs.

De toute évidence, les banques centrales paniqueront, imprimeront des quantités illimitées de monnaie, abaisseront les taux à zéro ou à des niveaux négatifs, cesseront de négocier sur les marchés pendant une longue période et manipuleront les marchés de toutes les façons possibles. Mais eux et leurs gouvernements échoueront, car ils sont en faillite totale après avoir émis une dette illimitée qu’ils ne pourront jamais rembourser.

Il n’y aura pas d’or ou d’argent disponible à l’achat

Lorsque la panique s’installera sur les marchés et que les investisseurs passeront rapidement de l’euphorie à la peur, certains d’entre eux se précipiteront pour acheter des actifs de préservation du patrimoine. Une partie de leurs liquidités restantes ira dans les métaux précieux comme l’or, l’argent et le platine. Au début, il y aura de l’or disponible, même s’il sera à des prix beaucoup, beaucoup plus élevés qu’aujourd’hui.

Dans un premier temps, il y aura des vendeurs et l’or atteindra des multiples du prix actuel. Mais quand le marché de l’or papier s’effondrera, la panique va s’installer et il n’y aura “pas d’offre” d’or.

 

 

“Pas d’offre” signifie qu’il n’y a pas d’or à la vente, et ce à n’importe quel prix, car il n’y a plus d’or physique disponible à l’achat. Il y aura éventuellement un prix où certains vendeurs seront prêts à se séparer d’une petite partie de leur or, mais ce sera probablement à un niveau difficilement imaginable aujourd’hui. En raison de l’inflation élevée ou de l’hyperinflation, aucun vendeur d’or n’est susceptible d’accepter de la papier-monnaie en échange, mais plutôt d’autres actifs, comme des biens immobiliers ou des entreprises.

Confiscation de l’or

Un grand nombre de personnes pensent que les gouvernements confisqueront l’or ou interdiront le commerce de l’or. C’est clairement possible et il faut éviter de détenir de l’or dans certains pays comme les États-Unis ou même l’UE.

À mon avis, il y a très de chances qu’un pays comme la Suisse, qui a une longue tradition dans l’industrie de l’or et affine 70% des lingots de la planète, interdisse ou confisque l’or. De plus, l’or représente 29% des exportations suisses. Le pays ne tuera certainement pas sa poule aux œufs d’or.

Les fonds de pension seront d’importants acheteurs d’or

J’entends aussi que les gouvernements empêcheront les particuliers de réaliser d’importants profits si l’or atteint des multiples du prix actuel. Mais n’oublions pas qu’au cours des deux prochaines années, les institutions, les fonds de pension et les fonds d’investissement achèteront tout l’or qu’ils pourront se procurer, à n’importe quel prix, comme couverture contre l’inflation. Il est peu probable que les gouvernements confisquent les avoirs en or des retraités et d’autres investisseurs privés.

Il existe un moyen beaucoup plus simple de pénaliser les investisseurs privés qui profiteront de la prochaine hausse du prix de l’or, à savoir, bien sûr, la taxation. Les actifs des riches seront lourdement taxés et c’est pourquoi la planification fiscale est aussi importante que la planification des investissements.

Si Cassandre a raison et que les marchés d’investissement implosent au cours des prochaines années, les investisseurs ont encore une très, très courte période pour protéger leur patrimoine.

Une chute ou un krach majeur des actions pourrait survenir à tout moment. Les métaux précieux et les actions du secteur des métaux précieux sont à l’aube d’un important marché haussier. Ces grands mouvements devraient commencer au plus tard au début de l’automne 2019, et peut-être même plus tôt.

L’or n’est pas un investissement – c’est une assurance et une monnaie

Nous devons nous rappeler que l’or n’est pas vraiment un investissement, bien qu’il s’appréciera considérablement en termes réels. L’or est une assurance, l’or est une monnaie, l’or permet de préserver la richesse et l’or est le seul actif qui n’est la dette de personne.

Malheureusement, très peu de gens sont au courant de ces faits importants et sont préparés pour affronter ce qui se profile.



Egon von Greyerz
Fondateur
Matterhorn Asset Management
Zurich, Switzerland
Phone: +41 44 213 62 45

Matterhorn Asset Management’s global client base strategically stores an important part of their wealth in Switzerland in physical gold and silver outside the banking system. Matterhorn Asset Management is pleased to deliver a unique and exceptional service to our highly esteemed wealth preservation clientele in over 60 countries.



Articles may be republished if full credits are given with a link to GoldSwitzerland.com.