L’OR, L’INVESTISSEMENT SINE QUA NON

Depuis un demi-siècle, le système financier mondial a été soumis à un numéro de contorsion que peu de gens croyaient possible. Cela a abouti à un système déformé, basé sur de la fausse monnaie et de faux marchés.

À l’instar de l’image ci-dessous, peu de gens comprennent comment le monde a pu se retrouver dans une telle position. Se pourrait-il que tout cela ne soit qu’une illusion ?

Soyons clairs, il ne s’agit pas d’une simple illusion mais d’un système totalement perverti et tordu, qui ne retrouvera pas sa forme naturelle sans détruire de nombreuses parties vitales.

VERITAS ET L’OR

Vous vous demandez sans doute ce que vient faire Veritas, la déesse romaine de la vérité, dans tout cela. Elle a traversé l’histoire, mais rares sont ceux qui lui ont porté attention ces dernières années. Dans le système financier, l’or a toujours exposé la vérité, même lorsque les gouvernements ont cherché à le supprimer ou à le manipuler. Au fil du temps, tous les systèmes financiers ont été détruits par la cupidité. Pas une seule monnaie fiduciaire n’a survécu sous sa forme originale.

C’est Nixon (qui n’est certainement pas un homme de vérité) qui a démoli le système actuel. L’abandon de l’étalon-or en 1971 a ouvert grand la voie à 50 ans d’impression monétaire.

CRESCENDO DU QE

Depuis août 2019, la Fed et la BCE ont orchestré un crescendo du QE (assouplissement quantitatif), exigeant toujours plus de fausse monnaie dans une tentative futile d’arrêter l’inévitable effondrement. Le monde étant dans la dernière ligne droite du système monétaire actuel, il fallait un catalyseur vicieux et brutal pour en finir. Hélas, cela a pris la forme d’une pandémie gérée de façon désastreuse par la planète.

NI LA DETTE, NI LES ARMES NE PEUVENT TUER LE COVID-19

Au début, tous les pays pensaient qu’ils ne seraient pas touchés. Une fois qu’ils l’ont été, ils n’ont pas pris la chose au sérieux. De plus, Trump a initialement estimé que les États-Unis étaient trop solides et puissants pour être gravement affectés. Ce n’est pas avec plus de dettes, ni avec plus d’armes, que l’ennemi invisible qu’est le Coronavirus sera vaincu.

Les quelques pays qui ont pris des mesures strictes au tout début de la pandémie s’en sont sortis, jusqu’à présent, avec moins de dégâts. Ce qui est scandaleux en cette ère mondialiste, c’est qu’il n’y a pas eu de coopération entre les pays sur la manière de traiter le Covid-19. Cela montre que toutes ces glorieuses unions, comme l’UE par exemple, ne fonctionnent qu’en période « normale ». Lorsqu’une crise éclate, c’est chacun pour soi, que ce soit au niveau des individus ou des pays.

L’espoir est maintenant qu’un vaccin puisse tout résoudre. Nous savons que les vaccins prennent toujours plus de temps que prévu pour être développés et testés. Deux ans semblent donc être un minimum avant d’obtenir le moindre résultat concret. Même dans ce cas, le taux de réussite de ce type de vaccins est généralement inférieur à 30%.

Pendant ce temps, le nombre de cas confirmés et de décès dans le monde augmente rapidement. Et nous courons toujours le risque d’une deuxième vague. Je doute fortement que le monde et l’économie mondiale puissent tourner normalement d’ici un an.

Quel que soit le scénario de la pandémie dans les prochains mois, elle a déjà eu des répercussions majeures sur le monde. Tout d’abord, il y a les pertes de vies humaines et des effets à long terme pour ceux qui ont survécu à la maladie. Ensuite, il y a des pertes d’emplois permanentes, des commerces fermés dans des secteurs importants tels que les loisirs et les voyages qui vraisemblablement ne retrouveront jamais leur activité habituelle. Il en va de même pour le commerce de détail, les centres-villes, les bureaux, etc. De plus, le commerce mondial va continuer à se contracter pendant très longtemps.

LE SYSTÈME FINANCIER ÉTAIT MALADE BIEN AVANT LE COVID-19

En plus des problèmes évoqués ci-dessus, vient s’ajouter le système financier qui était déjà en faillite avant le Covid-19. La combinaison de l’impression massive de fausse monnaie, de l’expansion du crédit aux débiteurs peu solides et des créances douteuses sonnera le glas du système actuel.

L’accélération de l’impression monétaire s’inscrira dans une tentative désespérée des gouvernements et des banques centrales pour sauver le monde. Mais l’impression d’argent sans valeur n’aura aucun impact positif. À la place, nous assisterons à la fin du système monétaire dans la mesure où toutes les monnaies retomberont à leur valeur intrinsèque de ZÉRO.

Les gouvernements et les banques centrales font un sacré boulot pour dissimuler la vérité sur la destruction de leur monnaie nationale. Toutes les devises se sont effondrées de 98-99 %, mesurées en or, depuis la création de la Fed en 1913. Depuis que Nixon a fermé la « fenêtre or » en 1971, le dollar américain, les devises canadienne, britannique, australienne et suédoise ont toutes chuté de 98-99 %. – Voir le graphique ci-dessous.

Depuis 2000, toutes les devises, à l’exception du franc suisse, ont chuté de 82 à 88 % en termes réels, c’est à dire par rapport à l’or.

Pas étonnant que les gouvernements ne disent pas à leurs citoyens qu’ils sont en train de détruire totalement la monnaie et l’économie. La tendance est claire depuis plus de 100 ans, puis s’est accélérée depuis 1971 et est devenue exponentielle depuis les années 2000.

L’HISTOIRE ET L’OR SONT LES PORTEURS DE VÉRITÉ

Là encore, l’histoire nous dévoile la vérité (Veritas est toujours présente) mais plus de 99% de la population gobe les mensonges des gouvernements et des banques centrales. L’histoire nous donne une idée sur ce qui se profile, et l’or dévoile les actions fourbes des gouvernements dans la destruction des monnaies et de l’économie.

Ainsi, grâce à deux facteurs tout simples – l’histoire et l’or – nous pouvons découvrir la vérité. La vérité est le plus grand ennemi des gouvernements. Dès lors qu’une personne honnête devient un homme politique, elle se transforme en marchand de rêve et en menteur. En ce sens, un banquier est aussi un homme politique.

CELA FAIT 20 ANS QUE JE TENTE D’AVERTIR

La plupart des gens ne veulent pas entendre cette vérité sous peine de se sentir accablés. Cela fait 20 ans que certaines personnes et moi-même tentons d’avertir les gens du destin du système financier et de l’importance de l’or.

Lorsque l’une de mes filles s’est mariée il y a 18 ans, j’ai même dit aux 150 invités d’acheter de l’or ; c’est peu conventionnel pour un discours du père de la mariée ! On ne m’a cependant rien reproché à l’époque. Néanmoins, je doute qu’une seule personne ayant assisté au mariage ait acheté de l’or à l’époque ou même depuis.

À la place, les gens investissent dans les actions, car elles ne font que monter. Mais personne n’a dit aux investisseurs boursiers que c’était un très mauvais investissement. Pratiquement personne ne sait que le Dow Jones, par exemple, a chuté de 70% par rapport à l’or depuis 1999 (hors dividendes). Aucun journaliste ou analyste n’en parle.

Le ratio Dow/Or est aujourd’hui de 14, alors qu’il culminait à 45 en 1999. Il s’est effondré à 6 en 2011, a subi une correction jusqu’en 2018 et a maintenant repris sa tendance à la baisse. En 1980, le rapport Dow/Or est passé à 1:1. La tendance à long terme (non indiquée) prévoit un objectif de 0,5:1. Cela signifie que le Dow devrait baisser d’au moins 95% en valeur réelle ou en or.

Les investisseurs boursiers, y compris la récente vague de petits investisseurs, vont donc subir un choc brutal lorsque les actions et l’économie s’effondreront de concert.

EFFONDREMENT DU DOLLAR VS MONTÉE DE L’OR

Enfin, un mot sur le prix de l’or. Cette semaine, il a battu le record historique de 2011, à savoir 1 920 $. Je n’ai jamais considéré le niveau de 1 920 $ comme étant très élevé. Comme l’or a enregistré ces deux dernières années de nouveaux sommets dans toutes les autres devises, il était évident que le sommet de l’or en dollars serait franchi. La seule surprise, c’est qu’il a fallu 11 ans pour que cela se produise.

Nous devons cependant garder à l’esprit que l’or n’augmente pas, mais que le dollar s’effondre. Rien qu’au cours de ce siècle, le dollar a perdu 85% de sa valeur en termes réels, c’est à dire en or.

Lorsque le dollar aura retrouvé sa valeur intrinsèque de zéro dans les prochaines années, il sera de toute évidence totalement inutile de mesurer l’or en dollars vu que le prix en monnaie sans valeur sera infini.

Par contre, nous pouvons être certains que l’or conservera son pouvoir d’achat, comme depuis plus de 5 000 ans. En raison de la surévaluation de la plupart des actifs et de la sous-évaluation de l’or, il est probable que l’or fasse mieux que maintenir de son pouvoir d’achat. La pénurie d’or physique et la défaillance du système LBMA et des marchés à terme de l’or seront des facteurs majeurs à cet égard, comme je l’ai évoqué la semaine dernière.

Il est fascinant de constater que seulement 0,5% des actifs financiers mondiaux sont investis dans le seul actif à avoir conservé son pouvoir d’achat au cours de l’histoire. Dans les prochaines années, les investisseurs, qu’ils soient particuliers ou institutionnels, voudront tous acheter de l’or. L’OR constituera alors l’investissement SINE QUA NON que tout le monde voudra détenir.

L’offre future d’or sera extrêmement limitée et la demande, massive. La seule façon de se procurer de l’or sera donc à des prix multiples du prix actuel, et ce même mesuré dans la monnaie actuelle. Rappelez-vous de le détenir physiquement et n’en laissez pas une once dans ce système financier en faillite.

Egon von Greyerz
Fondateur et Associé Directeur
Matterhorn Asset Management
Zurich, Switzerland
Phone: +41 44 213 62 45

La clientèle internationale de Matterhorn Asset Management conserve stratégiquement une partie importante de sa fortune en Suisse dans de l'or et de l'argent physique en dehors du système bancaire. MAM est heureux d'offrir un service de préservation du patrimoine unique et exceptionnel à sa très estimée clientèle répartie dans plus de 75 pays.



Les articles peuvent être republiés si la propriété des droits est reconnue avec un lien vers GoldSwitzerland.com.