UN MONDE FOU – DEVISES VERS ZéRO, OBLIGATIONS à TAUX NéGATIFS

September 5, 2019
par Egon von Greyerz

Jusqu’où irons-nous dans le terrier du lapin ? Comme dans Alice au pays des merveilles, les choses deviennent chaque jour de plus en plus étranges. Si ça continue à cette vitesse, le terrier du lapin deviendra bientôt un trou noir sans fond.

Cela coûte de l’argent de détenir des obligations, les devises ne valent bientôt plus rien et l’or atteindra au moins 7 000 $ avant d’atteindre 700 $.

Bientôt plus de 50 000 milliards $ d’obligations à taux négatifs

La bulle des marchés obligataires enfle de jour en jour. Les 16 000 milliards $ d’obligations à taux négatif se transformeront bientôt en 50 000 milliards $ lorsque les États-Unis et leurs 22 000 milliards $ se joindront à la course vers le bas des taux d’intérêt obligataires.

La plupart des monnaies sont déjà presque au plus bas, en ayant perdu 98-99% depuis 1971 et 80% depuis 2000. Les actions les rejoindront bientôt en chutant depuis leurs sommets vertigineux.

Il est également étrange que Harry Dent reste persuadé que sa cible de 700 $ pour l’or sera atteinte. Il a fait ses preuves sur les marchés et a donc beaucoup d’adeptes. Il soutient que l’or en dollars américains a atteint un niveau de résistance à 1 525 $, soit le point bas de la consolidation de 2011-2012.

Comme de nombreux américains, analystes et journalistes paresseux, Dent pense que les États-Unis sont l’épicentre du monde. Cela implique que l’or soit mesuré dans la devise la plus corrompue et la plus surévaluée du monde occidental. Le dollar ne repose sur aucun fondamental économique, mais uniquement sur la puissance politique et militaire américaine. Avec 22 500 milliards $ de dettes et 21 000 milliards dissimulés dans les livres comptables du Pentagone et autres, les États-Unis ne méritent certainement pas d’avoir la monnaie de réserve internationale. Cela se terminera probablement dans les prochaines années, lorsque le dollar baissera de manière significative.

Je doute de voir l’or à 700 $ de mon vivant et je ne compte pas partir avant un bon bout de temps.

l’or devrait être mesuré en onces ou en grammes, pas en dollars

L’or ne devrait pas être mesuré en dollars américains. L’or est une monnaie en soi et la seule façon de mesurer l’or est son poids. L’or devrait donc être mesuré en grammes ou en onces. Il est pratique pour de nombreuses personnes de convertir le prix de l’or dans leur devise locale que ce soit en livres, euros, yens ou dollars. Mais convertir l’or dans une devise ne permet pas de mesurer sa valeur. En fait, lorsque vous convertissez l’or en euros ou en dollars, par exemple, cela donne une idée claire de ce qui est arrivé à la valeur de la devise en question et non à la valeur de l’or.

Le tableau ci-dessous indique combien les monnaies fiduciaires ont perdu depuis 1971 et 2000. Par exemple, le dollar a perdu 80% depuis 2000 et 98% depuis 1971 et la livre sterling respectivement 85% et 99%. Il est complètement faux de croire que c’est le prix de l’or qui monte alors que c’est la valeur de la monnaie papier qui baisse.

L’or a un pouvoir d’achat constant

La situation est bien sûr similaire pour la plupart des choses que nous achetons, comme l’immobilier ou la nourriture. En raison de la mauvaise gestion de l’économie par les gouvernements, le prix des choses que nous achetons augmente au fil du temps. Ce ne sont pas les prix qui augmentent, mais la valeur de la monnaie papier qui diminue.

Car, sur une longue période, la valeur de l’or reste constante. À l’exception des fluctuations périodiques, l’or conserve son pouvoir d’achat. Un costume de qualité pour un homme a toujours coûté une once d’or, que ce soit aujourd’hui ou il y a 2 000 ans.

Les gouvernements ne parviennent jamais à joindre les deux bouts, c’est pourquoi ils doivent constamment imprimer et emprunter de l’argent. Lorsque vous fabriquez de l’argent qui n’a aucune valeur, toute la monnaie en circulation VAUT MOINS. Quand de grandes quantités d’argent sont imprimées, la monnaie finit par devenir SANS VALEUR. Nous y allons tout droit. La plupart des monnaies ont déjà perdu 98-99% de leur valeur depuis 1971. Elles perdront bientôt les 1-2% restants et se retrouveront sans valeur.

Mesurer l’or en dollars montre à quel point le dollar est faible

Mesurer l’or dans une seule monnaie n’est qu’un moyen pratique de savoir combien cette monnaie a perdu en valeur. Mais si vous allez plus loin et que vous appliquez l’analyse technique à ce mouvement des prix, comme le fait Dent, il faut faire attention.

En mesurant l’or en dollars, Dent tente de prouver que l’or s’est heurté à la résistance (voir son graphique ci-dessus) et descendra maintenant à 700 $.

Comme par hasard, il ne montre pas l’or en dollars canadiens et australiens, ni en livres, ni en couronnes suédoises, ni en euros, contre lesquels l’or a atteint des sommets historiques. Il ne montre pas non plus l’or en pesos argentins, devise dans laquelle l’or est en hausse de 34,000% depuis 1999. Avec la Fed en mode panique, les taux d’intérêt américains seront bientôt abaissés en territoire négatif, et la monnaie imprimée de manière illimitée, provoquant une chute rapide du billet vert et donc une montée de l’or en dollars.

L’erreur de Dent est de dire que l’or a heurté une résistance dans une devise particulière et va donc s’effondrer. L’or a atteint son plus haut historique dans une douzaine de devises. La résistance en dollars américains n’est pas pertinente et ne représente absolument pas un obstacle pour l’or. L’or brisera bientôt la résistance à 1,525 $ de Dent et dépassera ensuite le sommet à 1,920 $.

Comme prévu, l’or a franchi la ligne Maginot à 1 350 $ en juin et a augmenté de 150 $ depuis le 1er juin. Compte tenu du marché latéral de l’or au cours des six dernières années, il s’agit d’une forte hausse de 11 %. Mais ce n’est que le début. Selon les indicateurs techniques, l’or devrait se maintenir entre 1 650 $ et 1 750 $, sans correction majeure. Ce mouvement pourrait commencer dès la semaine prochaine et ne pas prendre plus de 3 à 8 semaines.

L’argent prêt à exploser

En même temps, nous allons probablement assister au premier grand mouvement de l’argent. Je dis depuis un moment que nous pourrions atteindre 25 $ très rapidement. Je ne serais pas surpris de voir l’argent se rapprocher de ce niveau au cours des deux prochains mois.

À plus long terme, l’argent est susceptible d’atteindre les 100 $. Il est incroyablement sous-évalué. Mais les investisseurs doivent rester prudents car l’argent est extrêmement volatile. Tout le monde sait apprécier les mouvements ascendants, mais rares sont ceux qui parviennent à gérer les violentes corrections.

Je me rends compte que faire ces prévisions est un peu risqué, mais la position de survente à long terme et l’énergie refoulée de l’argent pourraient facilement faire exploser le prix lors des prochaines semaines.

L’économie mondiale sera écrasée par une dette et un passif de 2 quadrillions de dollars

L’éclatement de la bulle actuelle sera déclenché par un événement spécifique, même si ce n’est pas la cause principale, mais seulement le catalyseur. Par exemple, la chute de Lehman en 2008 a été l’événement déclencheur, même si ce n’était pas la cause de la crise financière de 2007-2009.

La cause sous-jacente de la bulle actuelle est bien sûr la dette de 250 000 milliards $, puis les dérivés de plus de 1,5 quadrillion $ et les passifs non capitalisés d’au moins 250 000 milliards $. Soit un total d’environ 2 quadrillions $. Imaginez la quantité de billets à imprimer pour empêcher cette bulle d’exploser.

La fraude comptable est endémique

Pendant la phase finale d’une ère de bulle, beaucoup de sociétés maquillent ou trichent dans leur comptabilité. La chute d’Enron ou de Madoff sont des exemples d’entreprises qui ont trafiqué leurs comptes à grande échelle. Harry Markopolos était le lanceur d’alerte pour Madoff, mais pendant des années, tout le monde a ignoré ses avertissements. Markopolos a récemment dévoilé un scandale comptable présumé chez GE. Selon lui, GE aurait dissimulé 38 milliards $ de pertes et cette somme ne serait que la partie émergée de l’iceberg. L’avenir nous dira si Markopolos avait une nouvelle fois raison.

Mais il est certain que beaucoup de pratiques comptables “créatives” ou de fraudes seront découvertes au cours des prochaines années.

La Deutsche ou la Commerzbank sera-t-elle le catalyseur ?

Une situation comme celle de GE pourrait déclencher l’éclatement de la bulle financière actuelle. Mais il est plus probable que cela vienne d’une faillite bancaire. Nous avons déjà évoqué la situation précaire de Deutsche Bank. Le marché boursier a clairement identifié Deutsche comme un cas désespéré. Mais la chute du cours de l’action Commerzbank, la deuxième plus grande banque allemande, est encore pire. Deutsche Bank n’a perdu que 94% depuis 2007, alors que la Commerzbank a chuté de 98,4%.

Bundesbank et la BCE imprimeront des milliers de milliards d’euros pour sauver les banques

La Bundesbank et la BCE devront imprimer beaucoup d’argent pour tenter, en vain, de sauver ces banques. Ils pourraient facilement imprimer 10 000 milliards € ou plus. Le PIB allemand étant de 3 000 milliards €, cela créera un Weimar II, c’est-à-dire une hyperinflation massive.

Le Venezuela souffre actuellement d’un effondrement économique et d’une hyperinflation. Mais l’Argentine n’est pas loin. L’or est passé de 65 000 pesos à 85 000 pesos la semaine dernière alors que la monnaie a chuté de 25%.

L’or en euros ou en dollars pourrait facilement atteindre des niveaux similaires lorsque l’hyperinflation s’installera en Occident.

Les raffineurs suisses font état d’un ralentissement du marché physique – accalmie avant la tempête ?

Enfin, un message très important sur le marché physique. Tous les raffineurs suisses font état d’une activité très lente et de niveaux de stocks nettement supérieurs à la normale. Les Chinois et les Indiens achètent très peu en ce moment. En Thaïlande et en Indonésie, les acteurs du marché local prennent leurs bénéfices et vendent.

L’envolée de la demande d’or observée au cours des dix dernières semaines n’est donc certainement pas liée à une demande élevée pour le physique. D’autres sociétés similaires à la notre observent une bonne demande physique de la part des investisseurs qui souhaitent préserver leur patrimoine. Mais cela ne compense évidemment pas la baisse de la demande de la Chine et de l’Inde.

Ainsi, cette récente hausse de prix de 250 $ provient principalement du marché papier. Les ETF ont également augmenté leurs avoirs, mais nous ne pouvons jamais être certains qu’ils achètent réellement de l’or physique.

Nous associons généralement la baisse du cours de l’or aux ventes sur le marché papier, mais nous constatons maintenant que le marché papier fait aussi grimper le prix de l’or. Cela pourrait être considéré comme négatif à court terme, puisque les acheteurs de papier ne sont pas des détenteurs à long terme. Mais rien n’empêche le marché papier de pousser l’or et l’argent beaucoup plus haut avant de corriger. Ce mouvement de prix est probable, comme je l’ai indiqué ci-dessus. Et un prix plus élevé peut facilement attirer une plus grande demande pour le physique.

Ce que nous voyons à court terme sur le marché physique est certainement une accalmie estivale avant la tempête de l’automne.

Les investisseurs qui achètent de l’or physique à des fins de préservation du patrimoine ne devraient pas s’inquiéter de ces anomalies à court terme sur le marché. Au lieu de cela, ils devraient acheter de l’or et de l’argent physique tant qu’il y en a encore. Le risque global est plus grand que jamais et la détention de métaux précieux est la meilleure assurance vie que vous puissiez détenir.



Egon von Greyerz
Fondateur
Matterhorn Asset Management
Zurich, Switzerland
Phone: +41 44 213 62 45

Matterhorn Asset Management’s global client base strategically stores an important part of their wealth in Switzerland in physical gold and silver outside the banking system. Matterhorn Asset Management is pleased to deliver a unique and exceptional service to our highly esteemed wealth preservation clientele in over 60 countries.



Articles may be republished if full credits are given with a link to GoldSwitzerland.com.