UN TOUR DE MAGIE QUI PROVOQUERA LA FLAMBÉE DU COURS DE L’OR

“Le savant ne considère pas l’or et le jade comme des trésors précieux, mais la loyauté et la bonne foi.” – Confucius

Cet article aborde l’importance grandissante de l’or en tant que principal protecteur de la richesse, mais également l’évolution à venir du prix de l’or, qui atteindra des sommets inimaginables.

Mais observons d’abord les paroles de Confucius. Il existe de nombreuses valeurs réelles bien plus inestimables que la richesse ou l’or. La loyauté et la bonne foi en font clairement partie. Comme je l’ai souvent dit, beaucoup des plus belles choses de la vie sont gratuites, comme la famille, les amis, la nature, la musique, les livres et bien d’autres encore…

Néanmoins, compte tenu des risques et des problèmes auxquels le monde est confronté, il est de notre responsabilité de protéger nos familles et d’aider nos amis par tous les moyens possibles.

RISQUE SYSTÉMIQUE ET RISQUE DE CHANGE

Deux risques principaux doivent retenir notre attention :

  • le risque systémique et le risque de change

Ils sont totalement interdépendants.

Le risque systémique est le résultat de plus de 100 ans (depuis la création de la Fed en 1913) de déficit budgétaire et d’explosion de la dette.

Depuis que Nixon a fermé la fenêtre de l’or en 1971, la situation a considérablement empiré. Les dettes et les déficits sont désormais exponentiels et la fausse croissance du PIB n’a pu être obtenue que par la création de fausse monnaie fabriquée par les banques centrales et commerciales.

Toute cette monnaie a été créée à partir de rien. Personne n’a eu à effectuer de travail ou à produire des biens ou services en contrepartie. Et aujourd’hui, pas même une planche à billets n’est nécessaire. Il suffit d’appuyer sur un bouton d’ordinateur pour que des milliers de milliards de dollars, d’euros, etc. surgissent de nulle part.

ABRACADABRA

Il s’agit du plus grand tour de magie jamais réalisé dans l’histoire.

Pour tromper davantage les gens, les soi-disant experts ont inventé le concept de MMT (Théorie Monétaire Moderne).

Lorsque l’on a besoin de tromper les gens, on invente des expressions qui semblent très sophistiquées et créatives telles que MMT ou QE (Assouplissement quantitatif). Ces deux expressions désignent la fabrication de fausse monnaie, mais utiliser ce terme serait trop flagrant. Il vaut mieux se cacher derrière des mots fantaisistes ou une théorie que personne ne comprend, pas même ceux qui l’ont inventée.

La croissance du crédit peut-elle être bénéfique pour l’économie ?

Oui à certains moments, mais pas s’il faut constamment 3 à 5 $ de crédit pour créer 1 $ de PIB.

Certainement pas si la dette est multipliée par 31 et les recettes fiscales par 6, comme c’est le cas depuis que Reagan est devenu président en 1981.

Et surtout pas si la dette fédérale ne peut être financée qu’à des taux d’intérêt nuls ou négatifs. À long terme, le total des investissements doit toujours être égal à l’épargne. Mais cette loi fondamentale de la nature et de l’économie a été mise de côté par les magiciens de la MMT.

N’oubliez pas qu’il faut toujours payer le cornemuseur. 

Toutefois, il y a un risque que le prix à payer soit la disparition de l’ensemble du système financier. La MMT ou l’impression monétaire dure jusqu’à ce que le monde se rende compte qu’il n’y avait aucune substance et aucune valeur dans la monnaie qui a gonflé tous les actifs de la bulle des actions, des obligations, de l’immobilier, etc.

DE LA MONNAIE ET DES ACTIFS CRÉÉS À PARTIR DE RIEN

Il suffit d’une perte de confiance pour amorcer l’effondrement. Et une fois que celle-ci aura disparu, le système disparaîtra avec.

Cependant, les gouvernements et les banques centrales n’abandonneront pas sans livrer une dernière bataille. Cela supposera une impression monétaire de centaines de milliers de milliards, voire de quadrillions, alors que la bulle mondiale des produits dérivés implosera. Gardez à l’esprit que lorsque les contreparties feront défaut, les produits dérivés bruts de 1,5 à 2 quadrillions $ resteront bruts. L’hyperinflation sera évidemment la conséquence de l’effondrement des monnaies.

LE RISQUE EST PLUS GRAND QUE JAMAIS

Bien entendu, personne ne peut affirmer avec certitude que ce scénario est assuré de se produire. Mais nous savons que le risque est aujourd’hui plus grand que jamais dans l’histoire.

Jamais auparavant autant de pays n’ont été aussi endettés sans avoir la moindre chance de rembourser leur dette ou de la financer aux taux du marché adéquats.

La fabrication de fausse monnaie et la manipulation des taux d’intérêt enfreignent toutes les règles naturelles et créent un état de déséquilibre massif qui ne peut être maintenu.

Tout ceci est en définitive très simple. Les mouvements extrêmes reviennent toujours à la normale en temps ordinaire. Mais nous n’avons pas connu de périodes de stabilité au cours du dernier demi-siècle, de sorte que l’oscillation extrême du pendule d’un côté entraînera une contre-réaction similaire.

L’IMPLOSION DES ACTIFS

Ainsi, après une création massive de fausse monnaie sans aucun bénéfice économique, tous les actifs, y compris la monnaie papier, imploseront avec des répercussions terribles sur la situation financière et économique dans le monde. C’est ainsi que le monde passera d’une hyperinflation dépressionniste à une implosion déflationniste et à une dépression.

Il s’agit donc, selon moi, d’un scénario très probable dans les 3 à 10 prochaines années, et certainement plus tôt que tard.

Gardez à l’esprit que nous parlons de probabilités et absolument pas de certitudes. Je peux me tromper, mais probablement plus sur le timing que sur le résultat final.

À mon avis, le risque systémique est plus important que jamais dans l’histoire. Ce qui se passera réellement, seuls les historiens pourront nous le dire avec certitude. La rétrospective étant la plus exacte des sciences !

L’ÉCHEC DE LA MONNAIE EST GARANTI

En ce qui concerne le risque de change, il s’agit de la conséquence évidente du risque systémique. Et si beaucoup écartent le risque systémique, rares sont ceux qui peuvent nier le risque de change.

Depuis 1971, toutes les monnaies ont perdu 97 à 99 % de leur valeur en termes réels et environ 80% depuis depuis 2000.

Il est donc absolument garanti que toutes les monnaies perdront les 1 à 3 % restants. La seule question est de savoir combien de temps cela prendra. Encore une fois, je serais surpris que cela prenne une décennie. 3 à 5 ans me semblent plus probables.

Nous en sommes donc là. Ce n’est pas le scénario idéal, mais les conséquences d’un monde basé sur la dette, la fausse monnaie et la tromperie, qui conduit à un manque total de morale et de réelles valeurs.

Mais rappelez-vous que des pays et des empires ont déjà traversé de grands incendies par le passé et que la vie sur terre a continué. Ainsi, même si les difficutés auxquelles nous sommes tous confrontés sont susceptibles d’être plus grandes que jamais, cela créera les bases d’une croissance future saine.

LA PRÉSERVATION DE LA RICHESSE

La préservation de la richesse signifie ce qu’elle évoque, à savoir protéger la richesse actuelle ainsi que la richesse générationnelle. Les familles européennes qui ont traversé des siècles de difficultés financières ont toujours détenu une part importante de leurs actifs sous forme de terres et d’or physique.

L’or est un pari sûr à 100% sur l’échec continu des politiques monétaires des gouvernements.

En d’autres termes, détenir de l’or physique, c’est comme miser sur les numéros noirs d’une roulette de casino où il n’y aurait que des numéros noirs. Vous savez que vous gagnerez à tous les coups, car l’histoire prouve avec une certitude absolue que les gouvernements continueront à détruire la monnaie et donc l’économie.

Même si les investisseurs contestent l’effondrement systémique que j’ai décrit ci-dessus, personne ne peut nier l’effondrement de la monnaie, car cela s’est toujours répété au cours de l’histoire.

Les gouvernements sont incapables de stopper les déficits ou l’impression monétaire. Les États-Unis, par exemple, ont augmenté leur dette chaque année depuis 1930, à l’exception de quatre années. Les États-Unis sont en faillite, mais ils ont réussi à s’accrocher à leur statut de monnaie de réserve jusqu’à présent. Cela a un coût énorme. Depuis que Nixon a « temporairement » mis fin à la convertibilité du dollar en or en 1971, celui-ci a perdu 98% en termes réels.

Étant donné l’état actuel de l’économie américaine et avec les 6 000 milliards $ que Biden a déjà dépensés lors de ses 100 premiers jours, l’implosion du dollar est garantie.

L’objectif principal d’un gouvernement est d’être réélu et la seule façon d’y parvenir est d’acheter les votes du peuple. Des milliers d’années d’histoire le prouvent.

L’OR EST UNE PROTECTION

En période de bouleversements politiques et géopolitiques, l’or sert de protecteur et de sauveur.

L’or est également la meilleure protection contre un système financier truqué et totalement corrompu.

Pour ne citer que quelques exemples, il suffit d’observer les Romains entre 180 et 280 après J.-C., lorsque le denier a perdu 100% de sa teneur en argent, ou les Ougandais sous le règne d’Amin, les Yougoslaves pendant l’hyperinflation du début des années 1990 ou le Venezuela aujourd’hui. La liste pourrait remplir un livre entier.

Au cours des 5 à 10 prochaines années, les investisseurs risquent de perdre plus de 90% de leur richesse.

Cette projection n’a rien à voir avec du sensationnalisme ou une prédiction de Cassandre.

La probabilité de se retrouver sans rien en termes réels est considérable, ne serait-ce qu’en raison du risque de change.

SORTEZ DU SYSTÈME

Il est donc temps de retirer une grande partie de vos actifs du système financier et d’investir dans l’or et l’argent physiques.

L’investisseur lambda ignore tout du RÉEL retour sur investissement. Par RÉEL, on entend ici un rendement mesuré en monnaie stable. Et la seule monnaie stable dans l’histoire, SANS EXCEPTION, est bien sûr l’or.

Personne ne doit croire que mesurer sa richesse en dollars américains, par exemple, a quelque chose à voir avec la performance RÉELLE.

La préservation de la richesse est désormais primordiale, et cela implique de ne pas avoir la majorité de ses actifs en papier dans un système financier fragile.

BÂLE III

Beaucoup s’interrogent sur les réformes de Bâle III en ce qui concerne l’or. Alasdair Macleod a écrit d’excellents articles sur ce sujet sur le site King World News.

Selon Bâle III, l’or physique détenu par les bullion banks ne peut être considéré que comme un actif de niveau 1 (à partir du 31 décembre pour le Royaume-Uni et du 30 juin pour le reste de l’Europe). En théorie, cela les obligerait soit à acquérir de grandes quantités d’or physique à un coût élevé, soit à vendre leur or papier. Comme nous parlons de quantités substantielles d’or papier, cela entraînerait une panique sur le marché de l’or.

Mais le marché ne s’attend pas à une panique puisque cette nouvelle est déjà connue des acteurs du marché et des investisseurs. De plus, il n’est pas dans l’intérêt des banques centrales de provoquer une telle confusion.

L’ancien gouverneur de la Banque d’Angleterre, Eddie George, avait déjà décrit un tel événement en 1999 :

“Nous avons regardé dans les abîmes pour voir si le prix de l’or continuait à augmenter. Une nouvelle hausse aurait fait tomber une ou plusieurs maisons de négoce, qui auraient pu faire chuter toutes les autres dans leur sillage. Les banques centrales devaient donc à tout prix contenir le prix de l’or, le contrôler. Cela a été très difficile de le maîtriser, mais nous y sommes maintenant parvenus. La Fed a été très active pour faire baisser le prix de l’or. Le Royaume-Uni aussi.”

Étant donné que les banques centrales contrôlent et possèdent la BRI (Banque des règlements internationaux), qui est à l’origine de Bâle III, elles ne vont pas laisser le marché de l’or échapper à tout contrôle, SI ELLES PEUVENT L’ARRÊTER.

Selon moi, il y aura donc d’abord un certain remaniement des règles et une période de transition pour éviter une telle panique.

Même si cela ne se produit pas aujourd’hui, je pense que les banques centrales perdront le contrôle du marché de l’or dans un avenir assez proche.

L’OR AU SOMMET D’UN MARCHÉ HAUSSIER MAJEUR

L’or a entamé ce marché haussier en 2000. Mais en réalité, nous sommes confrontés à un marché baissier des devises et des actifs papier.

Comme le montre le graphique ci-dessous, l’or a augmenté pendant 12 années consécutives de 2000 à 2012. Après une correction de 3 ans, ce marché haussier est en train de reprendre.

Je m’attends à ce que l’or fasse au moins aussi bien dans les années à venir que lors de son rallye de 2000 à 2012, qui a enregistré un taux de croissance annuel composé de plus de 20% durant 12 ans.

La perspective à court terme pour l’or semble également très favorable. Le 31 mars, lorsque l’or était à 1 707 $, j’ai dit que le creux était atteint. Le prix a augmenté de près de 200 $ depuis, mais ce n’est que le début. Un mouvement fort et soutenu commencera très bientôt.

Il n’y a pas de meilleur actif que l’or pour se protéger contre le risque systémique et le risque de change auxquels le monde est confronté. Mais il ne s’agit pas seulement de préserver la richesse, je m’attends à ce que l’or génère également une augmentation substantielle de la richesse dans les années à venir.

Egon von Greyerz
Fondateur et Associé Directeur
Matterhorn Asset Management
Zurich, Switzerland
Phone: +41 44 213 62 45

La clientèle internationale de Matterhorn Asset Management conserve stratégiquement une partie importante de sa fortune en Suisse dans de l'or et de l'argent physique en dehors du système bancaire. MAM est heureux d'offrir un service de préservation du patrimoine unique et exceptionnel à sa très estimée clientèle répartie dans plus de 75 pays.



Les articles peuvent être republiés si la propriété des droits est reconnue avec un lien vers GoldSwitzerland.com.